Une garde-robe capsule?

 
 

Ainsi j'imagine une garde-robe capsule… 

hanger.png
 

Si ce concept est très connu dans le monde anglo-saxon, j’ai découvert qu'il l'est nettement moins dans le monde francophone. Aussi un premier billet sur ce site tout neuf pour l'expliquer davantage.  

Garde-robe capsule, définition

Une garde-robe capsule (j'ai), c'est avant tout une garde-robe pensée et versatile. Cela implique un nombre limité de pièces, mais qui vont bien les unes avec les autres et qui peuvent ainsi se combiner et s'associer. 

L'idée d'une garde-robe capsule est née dans les années 70. C'est la propriétaire d'une boutique londonienne anglaise qui l'a utilisé une première fois en parlant d'une collection d'habits qui ne se démodent pas. Si le concept a perduré, il a retrouvé un nouvel élan il y a quelques années par le blog de Caroline Rector : Unfancy

Ce concept a de plus en plus d'inconditionnels. Je pense qu'il trouve un terrain favorable dans notre époque. Comme un mouvement de balancier. Nous vivons désormais dans un monde qui remet en question la consommation à outrance. Nous vivons à l'air de Marie Kondo et il semble que nombre d'entre nous aspire à posséder moins, mais mieux. Nous désirons plus d'intention et moins de compulsions. Nous désirons plus d'éthique, plus de sens.  

D’un ennui?

On peut penser que posséder une garde-robe limitée rime avec ennui et austérité. Rien n'est moins vrai! En créativité, on sait que la contrainte est ce qui favorise le mieux l'imagination. Le principe de base de la garde-robe capsule, c'est, avant le nombre de pièces, l'idée que celles-ci soient versatiles et puissent se combiner les unes avec les autres. Avec cinq bas, cinq hauts, on a déjà un potentiel de combinaison énorme. Quand on ajoute à l'équation des accessoires, des bijoux et une troisième pièce comme une veste ou une blouse sous (ou sur) un pull, ça devient presque infini. 

L’approche inspirée par Marie Kondo elle-même!

Si certaines accros de la GRC ne jurent que par le nombre de pièces à posséder, je suis beaucoup plus nuancée. Je n'aime rien moins que l'intégrisme et définir un nombre de pièces idéal me semble en prendre le chemin. Néanmoins, je reconnais que de se fixer une limite donne la contrainte dont je parlais plus haut et force à trouver des solutions. Un tri est nécessaire quand on a l'intention de se lancer dans un projet comme une garde-robe capsule. Parce que pour se sentir bien dans ce processus, il faut aimer ce qui se trouve dans notre penderie. Pour son grand tri, Marie Kondo propose une approche certes radicale, mais qui est loin d'être inintéressante. Je tente un résumé : 

  •  Dégager suffisamment de temps pour pouvoir faire un tri en une seule session

  • Réunir TOUS ses habits dans un même endroit

  • Les prendre tous les uns après les autres contre soi et écouter cette voix en soi qui dit : je t'aime. Ou pas. Ne garder que ce qui provoque en soi ce "je t'aime" inconditionnel. 

Si j'ai tiqué la première fois que j'ai lu ce concept du "je t'aime intérieur", je reconnais qu'à présent, je le comprends. J'ai appris à m'aligner sur cette voix qui en moi sait. Mon esprit, après, va vouloir en débattre : "Non, mais tu ne peux pas donner cela, tu l'as payé une fortune. Cette petite robe t'ira à merveille quand tu auras perdu ces trois petits kilos". Oui, mon esprit va débattre, mais une part en moi sait instinctivement. J'apprends à la suivre davantage et à moins écouter les élaborations de mohttps://www.pinterest.fr/search/pins/?rs=ac&len=2&q=capsule%20wardrobe&eq=capsule%20w&etslf=6265&term_meta[]=capsule%7Cautocomplete%7C0&term_meta[]=wardrobe%7Cautocomplete%7C0nité le rend mal à l'aise. Il aime la complexité et s'évertue à rendre tout beaucoup plus compliqué que cela ne le mérite. Donc, derrière l'apparence de simplicité d'une GRC, soyez avertie… Ça ne l'est pas toujours. Du moins, pas au début. 

 L'ambition de cet article ne peut pas être de faire le tour du concept GRC, mais d'en poser les bases ou d'en donner quelques repères. Je vous donnerai aussi ci-après des liens vers des sites qui ont fait leur preuve dans ce domaine. 

Comment j’en suis venue à cette idée?

 
Photo+22-04-2019+13+32+04.jpg
 

 Si vous lisez ces lignes, c'est que l'idée d'avoir une garde-robe fonctionnelle, personnelle, pensée et organisée vous interpelle pour toute sorte de raisons. J'y suis venue par goût du challenge, par dépit devant une penderie pleine à craquer mais qui ne m'inspirait pas, par envie de me sentir bien dans mes tenues, par envie de moins, par besoin de respirer, par besoin de faire de la place pour ce qui compte vraiment. 

Pour toutes sortes d'autres raisons (lien vers about), j'ai eu envie de me coudre ma propre garde-robe. Il se trouvait que j'avais un peu d'expérience en couture, un peu de temps devant moi et l'enthousiasme (couplé d'une bonne dose d'entêtement)! Et puis, à un moment, j'en suis venue à créer mes propres patrons basés sur mes propres mensurations. Et bien sûr, à un moment, j'ai eu envie de le partager. 

Pour moi, dessiner une garde-robe capsule, c'est imaginer des bons basiques

Des basiques faits sur-mesure et de les faire twister ensuite avec quelques pièces soit cousues, soit achetées. Dans une garde-robe, les basiques sont souvent négligés : nous aimons acheter des pièces ici ou là, sur des coups de cœur. Mais nous oublions que les basiques sont… la base! Une base sur laquelle nous pourrons alors vraiment nous amuser avec des pièces avec plus de personnalité. Et ces basiques, rien ne les empêche d'être beaux, confortables et avec des détails qui feront la différence. 

 
 

Comme promis, voici quelques liens si vous avez envie de pousser un peu plus loin la réflexion : 

·      Le site de Caroline  Recto : un-fancy

·      Cet article : How to caspule wardrobe (en anglais).

·      Et celui-ci, En français cette fois, par le Dressing Responsable 

·      Cet article du magazine Marie-Claire

·      Et ce petit dernier (mais il y en aurait encore beaucoup d'autres…) par Mlle Paris. 

Des livres : 

·      Mon cahier "Mon Dressing Idéal", Isabelle Thomas

·      The Curated Closet, Anuschka Rees (en anglais)

·      Mon guide de Style, Noriko (un petit livre écrit par une femme au style classique décontractée dans lequel j'ai puisé beaucoup d'idées et d'inspirations).

Et puis, bien sûr, faites des recherches sur Pinterest, c'est une mine d'idées. Taper "Capsule wardrobe" pour la version anglaise du terme et vous ne saurez plus où donner de la tête. 

Et vous alors? Tentée par l'expérience d'une garde-robe capsule? N'hésitez pas à m'interpeller et me poser vos questions…